jeudi 23 août 2012

Des hauts, des bas...

Je suis dans une periode "creuse" en ce moment. Pas niveau imagination ou continuation des histoires, non... juste dans ma tête.
Je n'arrive pas à avancer. Je me demande même si c'est vraiment important ce que je fais, si ça a un sens... Si je ne flatte pas uniquement mon égo ou bien si je ne vit pas dans un rêve.

Je ne sais pas si d'autres comme moi connaissent ce doute, cette démotivation... je me dis que ce que j'écris ne correspond pas à ce que les autres attendent. Je me fais parfois l'effet d'être un extra-terrestre dans la catégorie que j'ai choisit.

Une grande partie des personnes qui me lisent, ont lu "OUF" et l'ont adoré... ce que je fais maintenant n'a rien à voir avec "OUF" et je les sens déçus, voir blasés.

Attention, je ne renie pas les amoureux de NATALH et heureusement qu'ils sont là pour me dire que c'est un bon livre, parce que sinon je ne sais pas si j'aurais la foi de continuer. Je suis même extrêmement touchée par leur marque de sympathie et leurs encouragements, vraiment !

Comme je le dis souvent à Clover Doe, il est plus facile de faire de la publicité pour quelque chose que l'on aime que pour ce que l'on fait.

Je me vois mal dire au gens : "Achetez NATALH, c'est drôlement bien, c'est moi qui l'ai écrit". J’essaie. Je suis mes propres conseils, je tente d'animer mes pages... mais c'est drôlement difficile !

Je ne baisse pas les bras, ne vous inquiétez pas, je me remets un peu en question. Je cherche des idées et des solutions pour faire avancer mes projets.

Je n'ai pas non plus beaucoup de produit à présenté. Cela viendra avec le temps. Dur pour moi qui suis impatiente de nature.

Mais haut les cœurs ! J'ai du boulot et ce n'est pas en me plaignant que je vais faire avancer la machine !!

Sur ce, je retourne avancer mes projets >___<

4 commentaires:

  1. C'est sur que l'on a toujours des moment de doute, ou que l'on a envie de baisser les bras. Nous ne somme que des humains après tout.Et puis on a nous lecteur le beau rôle vu que l'on lit seulement.
    Donc pour toi qui nous écrit tant de chose, toi qui nous entraine dans tes mondes avec tant d’agilité je voudrais dire MERCI. Pas le petit merci du bout des lèvres mais le franc, le massif MERCI.
    Car tu nous entraine avec toi dans ton sillage et j'avoue que j'ai toujours les yeux brillant de plaisir quand je découvre soit un nouveau chapitre, soit un OS ou même juste la relecture d'ancien écris.
    Alors Dame Charlie haut les cœurs, garde ta passion, et puis moi je crois en toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci a toi Faeltys, je ne baisse pas les bras. Juste des moments de doutes quoi. Merci encore et a très bientot

      Supprimer
  2. Bon courage à toi en ce moment de remise en question !

    RépondreSupprimer