dimanche 16 mars 2014

Coin lecture #02

Bonjour,
Aujourd'hui pour ce coin lecture #02, je vous présente une de mes complices. Il s'agit de Cendre Elven (Harue).  Elle évolue autant en dessin qu'en écriture. Portée sur tout les styles et tout les genres. Elle passe du contemporain à la bit-lit avec un arrêt dans le steampunk... Elle aimerai aussi dessiner des histoires pour enfants.

Voici ses coordonnées

https://www.facebook.com/HarueCendreElven
http://harue-ya.deviantart.com/
http://harueblog.canalblog.com/
http://www.fanfiction.net/u/502787/
http://www.fictionpress.com/u/541036/

Et surtout restez bien à l'écoute, mon petit doigt me dit que très prochainement sur sa page Facebook il y aura concours et jeu flash.

je vous encourage à la connaitre. Premièrement parceque c'est une amie, et deuxièmement parce qu'elle a du talent.

Un Royaume Oublié page 15.




— Ixe ?
Une main sur son épaule le secouait doucement.
— Ixe ?
Les dernières bribes de son rêve commençaient à s’estomper.
— Ixe ?
Il papillonna des cils avant d’ouvrir les yeux et de tomber sur Selim. Il chassa sa main avant de se redresser.
— Quoi ?
— Je pense que tu serais mieux en train de dormir ailleurs que dans l’herbe. De plus, le dîner va débuter et ta sœur a encore disparu.
— Elle doit être à la bibliothèque.
— C’est ce que nous pensions, mais Melih y est passé. Constantin ne l’a pas vue de l’après-midi.
— Cette gamine…, soupira Ixe.
— Elle a de qui tenir.
Ixe leva les yeux au ciel avant de se relever complètement et de chasser les quelques traces d’herbe. Xiti profita du mouvement pour sortir de la poche et étirer son squelette métallique.
— Elle a dû se rendre dans un endroit familier. Elle a besoin de réfléchir un peu.
Selim regarda Xiti qui venait de parler. Cet animal mécanique le surprenait à chaque fois. Comment pouvait-il parler et réfléchir comme un homme, alors que ce n’était qu’une vulgaire poupée ?
— Je pense savoir où alors, soupira Ixe, Par contre, je n’y ai plus accès.
— Si j’y ai accès, j’irais.
— La fontaine des jardins privatifs.
Selim regarda son prince, un sourcil relevé.
— Tu es sûr ?
— Si elle me ressemble tellement, c’est le lieu le plus propice à la réflexion et personne n’y va, à part la famille royale.
— Je n’y aurai pas accès.
— Dans ce cas, demande à Chayma d’y aller.
— Pourquoi n’y vas-tu pas ?
Ixe regarda Selim un instant. Chayma était la seule personne à l’avoir soutenu lors de son départ. Elle comprenait l’envie qu’il avait de partir, de découvrir le monde, même si, pour elle, ce n’était pas le cas. Il n’avait pas revu la reine depuis deux ans. C’est sa belle-mère qui avait fait appel à lui lorsque Zohra avait disparu et plus d’une fois elle était venue s’enquérir de sa santé lors de sa présence chez Constantin. Chayma était une personne vive d’esprit.
— D’accord. Où est-elle ?
— Elle doit t’attendre au niveau des escaliers.
— Je te jure.
Ixe se mit en route, comprenant qu’il s’était une nouvelle fois fait berner. En effet, Selim avait parfaitement comprit le petit jeu de son prince et avait déjà prévenu Chayma. Il trouva la reine assise sur les marches de l’escalier menant au jardin privatif. Sa longue tunique, brodée de fils d’or et d’argent ainsi que de minutieuses perles rosées, tombait sur ses pieds en un voile léger. Sa coiffure sophistiquée laissait passer quelques mèches brunes tombant dans son cou et sur ses épaules. Elle était maquillée d’un fin trait au henné qui descendait en arabesque sous ses yeux, soulignant ses prunelles d’un vert cristallin.
— Merwann.

1 commentaire:

  1. Faut que je continue la lecture de cette sympathique histoire !

    RépondreSupprimer